Comment expliquer la baisse du prix de l’immobilier à Paris ?

prix de l’immobilier

Le prix de l’immobilier à Paris et dans d’autres villes de la France a été à la hausse sur au moins cinq années, avant la crise sanitaire du coronavirus. En 2020, toutes les statistiques attestent une baisse des chiffres dans le secteur. Cela pourrait constituer un frein pour ceux qui souhaitent y investir, s’ils n’ont pas un minimum d’explication et d’orientation sur cette crise. Vous pourrez avoir, au travers de cet article, plus d’informations sur ce phénomène afin de prendre de bonnes résolutions.

Quelles sont les causes de la chute du prix de l’immobilier à Paris ?

Il y a plusieurs facteurs qui permettent d’expliquer la chute du prix de l’immobilier à Paris. En réalité, cette baisse n’est que légère dans la capitale et dans les autres villes où le phénomène est constaté. En janvier 2020, le prix du mètre carré tournait autour de 12000€. En septembre 2020, il était de 10540€ selon certains baromètres de l’immobilier. Le média d’information idéal-investisseur.fr s’interroge d’ailleurs sur le sujet, en expliquant que la tendance serait à un rééquilibrage des prix.

Les biens les plus frappés par cette baisse sont essentiellement les logements de grandes surfaces avec jardin, terrasses ainsi que les anciens appartements. La principale cause de cette diminution non moins négligeable du prix de l’immobilier à Paris est la COVID 19. Cette crise sanitaire a bouleversé complètement le secteur pendant le confinement, avec une paralysie de presque toutes les activités.

En 2020, le secteur touristique qui constituait une vache à lait pour l’immobilier français a connu un véritable  effondrement. Etant donné qu’il n’y a pas eu de touristes dans la capitale française pendant la période du confinement, la plupart des appartements destinés à la location sont restés vides. En dehors de ça, le développement du télétravail a constitué un frein pour la location des grands espaces. Ce sont entre autres ces facteurs qui expliquent la chute du prix de l’immobilier à Paris (plus de détails sur Immoz).

Aussi faut-il ajouter qu’après le confinement, de nombreuses personnes ont migré en Province à cause de la baisse du volume de leurs activités, pour ne pas crouler sous le coût de leurs loyers. En effet, Paris est la ville française la plus chère en la matière. Curieusement, cette diminution de prix dans la capitale française est plus criarde dans les deux arrondissements les plus prisés (le 4ème et le 6ème).

La baisse du prix de l’immobilier à Paris a-t-elle un impact sur les investissements dans le secteur ?

Si vous êtes un investisseur immobilier, vous n’avez aucune crainte à avoir. La baisse du prix de l’immobilier à Paris n’est que légère et pourrait être dissipée à tout moment, car rien ne présage en fait qu’elle serait drastique. Même s’il est vrai que comparativement à l’offre disponible actuellement, la demande est de plus en plus réduite, il est important que vous preniez cette situation comme étant un rééquilibrage naturel, car le prix de la pierre a connu une forte hausse sur plusieurs années.

Il faut noter que la chute des prix n’a véritablement pas impacté la vente et la location des petits espaces. Cela s’explique par le fait que la diminution du prix de l’immobilier à Paris dans ce sous-secteur n’est que de 0,1%. Vous pouvez donc y investir sans inquiétude.

Plusieurs baromètres prévoient aussi de nouvelles hausses du prix au mètre carré dans un futur proche. Cela pourrait constituer une lueur d’espoir pour vous en vue d’un retour à la normale de vos rentrées de fonds. L’immobilier étant un secteur cyclique de façon naturelle, vous devez savoir raison garder quant au prix de l’immobilier à Paris, car la vie y reprendra de plus belle.

Comment concrétiser votre projet immobilier à Rennes ?
Pourquoi acheter dans le neuf ?